Ophrys abeille

© Jef

Les cantonniers ont mis en place une nouvelle gestion du fauchage, plus respectueuse de la biodiversité. Cela a permis à certaines plantes sauvages de s’exprimer. Parmi elles, l’Ophrys abeille, dans le pré sous le cimetière.
La plante attire l’abeille mâle en produisant une odeur qui imite l’odeur de l’abeille femelle. De plus, la partie velouté se comporte comme un leurre que l’abeille mâle confond avec une femelle.
Plus d’infos sur wikipédia

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *